Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

Recherche

Archives

16 novembre 2007 5 16 /11 /novembre /2007 19:01

ROCKAWAY
HISTOIRE D'UNE NAISSANCE


A l'occasion des un an de notre premier concert au Réservoir à Paris, qui restera pour nous tous un très, très grand souvenir, je vous propose un petit retour sur cette soirée au cours de laquelle Michael Jones aura l'extrême gentillesse de nous rejoindre pour les rappels.

Michael Jones qui est en quelque sorte à l'origine du groupe, et voici pourquoi...

Je passe sur certains détails d'ordre personnel, pour arriver à janvier 2002 où tout commence pour de bon!
En effet à l'époque, je gratouille ma guitare dans ma chambre sans plus de conviction, jusqu'au jour où André, un ami inaugurant un Café près de chez moi, me propose de faire la première partie d'un pote à lui qui fait le déplacement à titre tout à fait amical. Cet ami, c'est Michael Jones! Je ne rêve pas, pour mon baptême de scène on me propose de faire la première partie de Michael Jones. Aucune hésitation, c'est oui.

Pour l'occasion nous créons mon frère et moi un un petit groupe en duo du nom de "Bruss Brothers", groupe avec lequel nous ferons quelques concerts pendant une année.

Début 2003, Séparation des "Bruss Brothers", il paraît que les groupes entre frères ça ne fonctionne pas!
Pendant cette même année, je me produis seul sur scène pour quelques concerts, dont deux concerts de charité.
Pour l'un d'entre eux, je fais à nouveau la première partie de Michael Jones en juin 2003.

En mars 2004, honorant une invitation datant de notre première rencontre, je joue avec Michael et Jacky Mascarel (pianiste/organiste de JJ Goldman) sur trois dates de leur tournée.

Mars 2005: mardi soir. Je reçois un coup de fil de Michael me demandant ce que je fais vendredi! - "Rien de spécial", réponds-je! - "Ca te dirait de venir jouer Sultans of Swing avec moi et des copains, c'est au palais des sports de Lyon, y aura Fiori, Zenatti, Yannick Noah... On organise un Foot-concert?"
Là, j'hésite un centième de seconde... "Il se fout de moi ou quoi?"
Mais ma bouche prend le pas sur la raison et sans vraiment tâtonner je réponds "oui, ça serait génial"!
Et voilà comment je me retrouve un beau jour sur une scène immense à jouer Sultans of Swing au palais des sports de Lyon avec Michael, Jacky Mascarel, Claude Lepéron et......... à la batterie un invité: le présentateur/rédacteur en chef de Téléfoot, Christian Jeanpierre.
Le contacte passe très bien car Christian est un type adorable, et point commun, c'est grand fan de Dire Straits et de Mark Knopfler.

Mai 2006: Michael rempile et me rappelle ainsi que Christian pour transformer l'essai! Cette année là nous joueons Money for Nothing.
En juin, Michael m'embauche à nouveau pour deux concerts avec son groupe et me demande de l'accompagner au prestigieux "Club Des Cents", situé dans les loges Jean Jaurès du stade Gerland de Lyon, pour un concert en duo lors d'une manifestation caritative organisée par l'association "Sport dans la Ville", et sponsorisée par le club de football de L'Olympique Lyonnais.

Chacun retourne à ses occupations, et on se téléphone de temps en temps pour prendre des nouvelles.
Un jour Christian me parle de jouer ensemble lors d'une importante réunion de famille. Petit à petit germe l'idée folle de fonder un groupe. On en discute, puis on se lance. On va essayer de se faire un concert au Réservoir à Paris à la rentrée 2006!

Les membres contactés pour former le groupe sont:
Batterie - Christian Jeanpierre
Guitare - Michael Jones 
Basse - Cyril Denis 
(bassiste de Louis Bertignac, rencontré sur le foot concert de Lyon en mai 2006) 
Guitare/ chant - Aurelien Brusset
Piano - ?

Michael et Cyril acceptent et les cds sont envoyés pour commencer à répéter une 15aine de morceaux parmi lesquels Sultans of Swing, Telegraph Road, Tunnel of Love, Money for Nothing...
Mais pour raison de prolongement de la tournée de Bertignac, Cyril devra décliner l'invitation à la dernière minute. De même, Michael n'aura pas suffisamment de temps pour répéter cette importante liste de chansons.
Cependant, nous persistons, et Christian relève le défi de trouver un pianiste, un bassiste et un guitariste pour septembre.

Je monte à Paris en Août où Christian et moi commençons à tourner quelques titres, supervisés par Brice, notre futur ingé son. Nous auditons également un premier pianiste.
Fin Août, je pars à Toulouse jouer avec Christian notre premier concert, accompagnés de Pascal, professeur de guitare à la base, mais embauché comme bassiste pour le groupe. 

Nous sommes déjà début septembre, et nos plans sont quelque peu compromis pour le mois en cours.
Nous décidons de repousser à Octobre. La date est retenue. Ce sera le 15. Les invitations sont envoyées, la machine est lancée.
Les choses se précipitent, on récupère Jérôme aux claviers grâce aux conseils d'Alexis, proche collaborateur de JJG, puis Eric à la guitare, un vieux pote de Christian vivant à Nice.

Fin septembre, nous nous réunissons deux fois, puis une autre début octobre pour mettre tout cela en place. En tout seulement trois petites répètes!
Michael nous promet d'être de la partie, et nous rejoindra finalement pour les rappels!

Voilà comment naît, ce 15 octobre 2006, le Groupe ROCKAWAY, suite à une série de concours de circonstances.
Cette belle aventure prévue pour ne durer qu'un soir à l'origine, débouche sur la constitution d'un groupe d'amis qui décident de faire durer un peu le plaisir. Depuis nous véhiculons les hymnes de Dire Straits et de Mark Knopfler. 
Nous jouerons ensuite au conservatoire de Colombes et ferons un second Réservoir pour Noël. Au Foot-concert de Lyon en mars 2007, nous jouerons même pour 7000 personnes, et pour 1500 autres le 15 juillet à Tignes, à l'arrivée du Tour de France, après un tour de chauffe effectué une semaine plus tôt à Toulouse.
En avril 2008, le Réservoir nous accueille à nouveau pour une répétition générale en public en vue de notre projet le plus fou: remplir à nous seuls l'Olympia de Paris (2500 personnes) pour l'association ELA, le 11 mai suivant. Le pari est encore une fois tenu, l'ambiance est survoltée, la salle pleine à craquer, et la soirée est une réussite exceptionnelle.
Quelle histoire!

--------------------------------------------------------------------------------------------------
Le premier concert.
15 octobre 2006,
Le Réservoir, Paris.
 COMPOSITION DU GROUPE:

batterie: Christian "little Pick" "atypique" Jeanpierre

basse et backing: Pascal Béliard

claviers et backing: Jérôme "Bagera" Dufour

guitare rythmique: Eric "pipelette" Monteil

guitare lead et chant: Aurélien Brusset   

Et

au son: "Brissou".

(Photos en couleur par Benjamin Biasuz)

SETLIST:

down to the waterline

six blade knife

money for nothing

lady writer

tunnel of love

telegraph road

solid rock

sultans of swing

so far away

brothers in arms

walk of life

what it is

going home - theme from local hero

Rappels:

sultans of swing (avec Michael Jones)

money for nothing (avec les tous les potes et Michael Jones)

------------------- 

PHOTOS 
La soirée ne pouvait pas mieux commencer. Le réservoir plein à craquer (plus de 400 personnes entassées dans cette salle qui en accueille normalement 150 à 200. Environ 250 personnes bloquées à l'entrée, et qui ne pourront pas assister au concert...

L'engouement provoqué par cette soirée nous a un peu dépassé.

Amis, famille, amateurs de Dire Straits, et autres surement, composent le public de ce soir. Et l'ambiance sera chaude, très chaude!!!

(Cette photo m'a été envoyée par Elian)

Sur scène, on a faim, très faim. Ce concert cela fait 3 semaines qu'on y pense (oui au fait, 3 semaines auparavant Rockaway n'existait pas. Jérôme - clavier, Eric - guitare et moi ne nous étions jamais rencontrés).   

Seuls Christian, Pascal et moi avions eu l'occasion de jouer une fois en trio, batterie, basse, guitare.       

Quelques trois après-midis de répétition plus tard et nous voilà propulsés sur la scène fantastique du réservoir de Paris - quelle chance inouïe!

Résultat d'un pari fou relevé par Little Pick.

La pression? Quelle pression? Vous voyez de la pression, vous?

Moi, je ne vois que du plaisir...

Une conclusion tonitruante... pour des titres forts et intenses.

De gauche à droite: moi, Christian (apparemment au top de sa forme) et Jérôme "Bagera " Dufour, notre adorable et merveilleux clavier.

Une pause pour mes doigts fatigués.  

Et maintenant, on fait quoi?!!!

Le "grand monsieur" en action. 

Ci-dessous, Christian "Little Pick" Jeanpierre, un batteur de choc!

Quelques remerciements de fin de concert. Mary (du réservoir) et Christian se disputent le micro. 

Photos noir et blanc de Michael Jones et Aurélien par Fleur Delorme).

www.michael-jones.net

http://myspace.com/michaeljonesweb

Michael et moi jouant SULTANS OF SWING lors des rappels

Le manche de la basse de Pascal, Christian, Aurélien, Michael Jones, Jérôme

 

Partager cet article

Repost 0
Published by BRUSSET AURELIEN - dans groupe Rockaway
commenter cet article

commentaires