Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

Recherche

Archives

14 octobre 2016 5 14 /10 /octobre /2016 19:57
Traduction de Lights Of Taormina (de Mark Knopfler, Tracker, 2015)

Pour Marithé Laurent...

Les Lumières De Taormine

(Mark Knopfler - album Tracker, 2015 / traduction de l'anglais par Aurelien Brusset).

Des rires transpercent l'obscurité

Une musique virvolte de par la baie

Lui l'entend à peine, trop occupé à se demander pourquoi il n'avait pas su su retenir cette fille

C'était il y a si longtemps

Pourtant il voudrait savoir si quelqu'un ne l'aurait pas vu

Assis là-haut sur les hauteurs de la nuit

Il contemple les lumières de Taormine

Ils étaient jeunes et leur amour étincelait

Tels les couleurs de l'arc en ciel

Asphyxiés par le désir

L'amour fumait au pied du volcan

Il se souvient encore du goût de ses baisers

Doux comme un bon vin de Messine

Et assis là-haut sur les hauteurs de la nuit

Il contemple les lumières de Taormine

Cela parait tellement loin le temps où ils se promenaient le long du rivage

Cela parait tellement loin le temps où elle l'appelait mon doux signore

Peut être que dans une autre vie

Ils seront là, sur un sentier menant à la mer

La foule appelle son empereur

Lève les mains pour acclamer son nouveau roi

Mais il a déjà tellement bourlingué

Qu'une foule de plus n'a pas la moindre importance

Il vint, il vit, il conquit

Faisant rugir 10,000 voix dans l'arène

Mais là il est assis sur les hauteurs de la nuit

Et il contemple les lumières de Taormine

Il entends les cloches éternelles de l'histoire

Sonner les mythes des dieux et des Hommes

Il rêve des rêves anciens et mystérieux

À la conquête de la Sicile et de beautés spartiates

Dans la brume de l'antiquité

Des bateaux lèvent les voiles depuis Carthage

Mais lui est assis là sur les hauteurs de la nuit

Et il contemple les lumières de Taormine

Repost 0
Published by Mark-Aurel
commenter cet article
2 juin 2016 4 02 /06 /juin /2016 16:47

En 2008, ROCKAWAY, sous l'impulsion bienveillante de son batteur, Christian Jeanpierre, organisait un concert à l'Olympia pour ELA, association dont il est parrain d'honneur.

Ce concert qui ne devait être qu'un "one-shot", comme on dit, a fini par devenir un rendez-vous annuel.

Les éditions 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014 et 2015 suivirent donc, assurées à chaque fois par ROCKAWAY, et devaient permettre au final de récolter plus de 500 000€ de dons pour l'association.

Le principe: jouer le répertoire d'un grand groupe ou artiste (Dire Straits, The Police, Elton John, JJ Goldman...) et inviter des guests sur scène (Louis Bertignac, JJ Goldman, Grégoire, Michael Jones, Maxime Le Forestier...).

En 2016, ROCKAWAY se retire et Sandrine Quétier, prend la relève avec son groupe The Jokers.

Bilan: 31 000€ supplémentaires reversés à ELA.

Voici un extrait de ce concert, lors duquel Sandrine Quétier m'a invité à rejoindre son groupe sur scène, à la fois en tant que membre fondateur de ROCKAWAY et de l'événement, mais aussi comme partenaire/sponsor avec DCS Easyware.

Highway To Hell (AC/DC) - The Jokers pour ELA à l'Olympia:

Chant : Merwan Rim, Michael Gregorio et Sandrine Quétier / et moi à la guitare en invité.

9ème concert pour ELA à l'Olympia (22 mai 2016)
9ème concert pour ELA à l'Olympia (22 mai 2016)

Les entreprises partenaires : Casino, DCS Easyware, EHTP, Eurovia, Franprix, Giglam, Pierre & Vacances Center Parcs, Jésus et Gabriel, les Contamines-Montjoie, l’Olympia, Razel-Bec, STRF, Valerian.

Pour soutenir ELA, rendez-vous sur ela-asso.com

Repost 0
Published by Mark-Aurel
commenter cet article
1 mai 2015 5 01 /05 /mai /2015 19:35
ROCKAWAY pour ELA à l'Olympia (31 mai 2015)
ROCKAWAY pour ELA à l'Olympia (31 mai 2015)
ROCKAWAY pour ELA à l'Olympia (31 mai 2015)

La 8ème édition du concert de ROCKAWAY pour ELA à l'Olympia a été un Best Of des 7 éditions précédentes : Dire Straits, Supertramp, The Beatles, Elton John, Goldman, Téléphone, The Police.

Pour faire un don à ELA : www.ela-asso.co

Photos du concert à l'Olympia (31 mai 2015) - copyright Elian Poupard

ROCKAWAY pour ELA à l'Olympia (31 mai 2015)
ROCKAWAY pour ELA à l'Olympia (31 mai 2015)
ROCKAWAY pour ELA à l'Olympia (31 mai 2015)
ROCKAWAY pour ELA à l'Olympia (31 mai 2015)
ROCKAWAY pour ELA à l'Olympia (31 mai 2015)
Repost 0
Published by TOLL GATE
commenter cet article
28 avril 2014 1 28 /04 /avril /2014 18:57

Pour la 7ème année consécutive, et après DIRE STRAITS (2008), SUPERTRAMP (2009), THE BEATLES (2010), ELTON JOHN (2011), GOLDMAN (2012), TELEPHONE (2013), le groupe ROCKAWAY montra cette année encore sur la scène de l'Olympia pour l'association ELA pour reprendre les plus beaux titres de STING & THE POLICE.

Le concert privé, organisé avec le concours des partenaires ELA, sera comme à son habitude marqué par la présence de nombreux et guests et de personnalités.

En 6 éditions, "ROCKAWAY à l'Olympia" a permis de recolter près de 400 000 euros pour l'association.

 
Rendez-vous le 25 mai 2014 à Paris pour que l'histoire continue...
Pour faire un don : ela-asso.com
Repost 0
Published by TOLL GATE - dans groupe Rockaway
commenter cet article
16 mai 2011 1 16 /05 /mai /2011 08:08
(Relaxnews) – Le groupe rock du journaliste Christian Jeanpierre (TF1) donnait dimanche soir (15 mai) son traditionnel concert à L’Olympia, organisé en faveur de l’Association Ela, parrainée par Zinédine Zidane. Aprés les répertoires des Beatles (2010) et Supertramp (2009), le groupe avait cette année décidé d’explorer celui d’Elton John.
 
Démarré à 20h30 devant une salle comble, le concert a notamment connu trois temps forts. L’arrivée sur scène du chanteur Grégoire qui a interprété une chanson, ce fut ensuite la présence de Guy Roux accompagné de quatre joueurs de l’équipe de France de rugby puis, celle de Jean-Jacques Goldman dont les apparitions sur scène sont de plus en plus rares. La star a interprété une chanson au piano et participé au “boeuf” final avec un plaisir non dissimulé.
Le concert de Rockaway a permis de récolter 70 000€ pour l’association Ela.
 
 
Making of du concert de 2008 - Thème : Dire Straits et Mark Knopfler.
 
Repost 0
Published by Mark-Aurel - dans jean jacques goldman
commenter cet article
16 octobre 2010 6 16 /10 /octobre /2010 11:44

Mark Knopfler, auteur épatant, maître dans l'art de la personnification, ou comment nous faire pleurer en racontant les dernières heures d'un navire en route pour le chantier de démolition.

J'ai adapté ce texte en français en tentant de rester le plus fidèle possible aux images et à la poésie de ce dernier. L'ordre des phrases en est parfois un peu chamboulé, mais cela est souvent nécessaire pour obtenir cohérence et fluidité dans la langue d'arrivée. 

Si Loin De La Rivière Clyde

Le jour de l’échouage,

Le maigre équipage

Vient de prendre un dernier repas

A bord du navire condamné.

Les cuisines sont désertes.

Dans les marmites,

Les restes du ragoût sont encore tièdes.

 

Son heure approche…

Le capitaine s’écarte,

Et abandonne la barre au bourreau

Pour qu’il accomplisse sa misérable mission.

Lancé à pleine vapeur,

Le navire brave fièrement vents et marées,

Tandis que le bourreau l’emmène s’écraser sur le rivage.

 

Si loin de la rivière Clyde

Nous partions ensemble

Tous ensemble.

 

Comme frappé par une lame vigoureuse,

Il se soulève courageusement

Du beaupré au gouvernail,

Pour aller embrasser le sol.

Sous ses pieds,

Chacun sent la quille frémir,

Et sonner, à marée basse, le glas de sa culpabilité.   

 

Puis le capitaine s’approche,

Et serre la main du bourreau.

Il descend lentement

Sur le sable souillé d’huile,

S’avance, tête baissée,

Vers la voiture venue le chercher dans ce cimetière

Pour le conduire en ville.

 

Si loin de la rivière Clyde

Nous partions ensemble

Tous ensemble.

 

Echoué telle une baleine sur un bord de mer ensanglanté,

On retire ses câbles et arrache ses écoutilles.

Trop pauvres pour perdre du temps et éprouver de la pitié,

Les ouvriers s’agglutinent déjà sur sa carcasse,

Torches et pioches à la main.

 

Maintenant dépouillé de ses colonnes,

De ses étais et de ses étançons,

Alors que ne restera bientôt plus,

Sur le sol humide et empoisonné, que son squelette,

Des cordages d’acier le traineront

Par la force des treuils et des moteurs,

Ne laissant dernière eux qu’une large trace dans le sable.

 

Si loin de la rivière Clyde

Nous partions ensemble

Tous ensemble.

 

(Traduit de l'anglais par Aurélien Brusset)

 

Ecouter So Far From The Clyde

 

 

Texte original en anglais sur le site officiel de Mark Knopfler :

http://www.markknopfler.com/music/discography/cd/mk_SoloDetails.aspx?cat=Solo&albumId=a105dc42-cab1-4f8e-a687-09c0640fa901

 

Repost 0
23 juillet 2010 5 23 /07 /juillet /2010 13:15
PARIS 2010
Parti depuis début avril en tournée mondiale, Mark Knopfler était de retour le 9 juin 2010, dans la salle mythique de Paris Bercy, qu'il affectionne particulièrement, pour un concert à guichets fermés (SOLD OUT).

On se souvient déjà des 10 concerts phénoménaux donnés à cet endroit par Dire Straits durant le On Every Street Tour de 1991-1992, devant 170 000 personnes au total, ou encore des concerts solo de 2005 (16 000 personnes) et 2008 (11 000 personnes, configuration assise)  [ceux de 1996, 2001 et 2006 ayant été donnés au Zénith].

A lire les premiers commentaires sur les concerts américains, le Get Lucky Tour de 2010, semblait avoir ce petit quelque chose de magique qui avait manqué lors de la précédente tournée Kill To Get Crimson.

C'est en effet un Mark Knopfler en pleine forme et en pleine possession de ses moyens que l'on a retrouvé mercredi soir, et ce malgré une sciatique très douloureuse qu'il traîne depuis la fin de la tournée nord-américaine et qui le contraint à rester assis pendant la quasi intégralité du concert (ordre du médecin!!!).

Une setlist très équilibrée, rythmée et des arrangements de toute beauté, notamment grâce à la présence de Mike Goldrick à la Flûte et aux Cornemuses, ou encore John McCusker aux Vilons et Citernes, fait alterner subtilement les titres de MK en solo et les hymnes épiques de son ex-buldozer du Rock.

Et comme le passage de ce musicien légendaire est à chaque fois un évènement musical majeur, le public parisien ne s'y est pas trompé et a réservé à son héro et au groupe qui l'accompagne un accueil digne de la grande époque Dire Straits. Porté par l'amour de 12 000 fans et admirateurs, Mark Knopfler a su se donner en retour et rendre au centuple.

Vidéo de BORDER REIVER (1er titre du concert)

Un moment particulièrement touchant interviendra à la fin du spectacle au moment du salut, lorsque MK demandera à son batteur Danny Cummings d'aller chercher ses baguettes. S'avançant vers le devant de la fosse et s'agenouillant, le guitariste aux doigts d'or, mais aussi au coeur d'or (souvenez vous de son album Golden Heart) tendra les dites baguettes à une fillette de 6 ans venue avec ses parents assister à ce qui restera sûrement pour elle un concert magique.

Vidéo ici :

Preuve qu'une ex-superstar du rock planétaire peut être et avoir été! Ce, en étant simple et vrai avec son public.

LYON 2010

CONCERT DISPONIBLE EN TELECHARGEMENT LEGAL - Ainsi que tous les concerts de la tournée européenne (mai, juin, juillet 2010)

Cliquez ici http://simfylive.com/en/shop/29388/live-recordings/Mark-Knopfler.html

J'écris cette review après avoir longuement discuté du concert avec Michael Jones, présent dans les gradins hier soir, qui l'a beaucoup aimé. Jean-Jacques Goldman a quant à lui assisté incognito au concert du lendemain aux Arènes de Nîmes.

En ce qui me concerne, le simple fait de revoir MK dans ce lieu magique qu'est le Théâtre de Fourvière souffisait à me combler.

Aussi j'ai trouvé que MK était en meilleur condition que lors de la tournée de 2008, bien que sa sciatique le cloue encore à sa chaise et qu'il semble avoir du mal à se déplacer. Respect à lui d'ailleurs d'honorer tous les concerts de sa tournée malgré une douleur indiscutable.

  

Bel engouement pour ce concert archi complet - 4500 personnes, capacité maximum - (certains devant même s'asseoir plus haut que l'amphithéâtre, dans les escaliers menant aux portes supérieures). Clameurs après chaque morceau, de même qu'un oé oé oé oé, après Romeo and Juliet, repris par MK and Co.

Niveau son, pas grand chose à redire : le site jouit, comme la plupart des théâtres romains, d'une excellente acoustique. Une voix parfois un peu en retrait, et un dosage guitare National steel/guitare électrique un peu déséquilibré, selon Michael Jones. Quelques belles impros (notamment le solo final de Telegraph Road), et toujours, malgré l'âge, un vibrato hyper puissant dans la main gauche de MK.

Michael a vraiment apprécié le(s) talent(s) des musiciens (Glenn Worf et John McCusker en particulier, ainsi que Danny Cummings et Richard Bennett), mais regretté un trop longue attente entre la première partie de Kate Walsh et l'arrivée du groupe (voir l'information plus bas, en donnant les raisons), ainsi que l'absence de quelques titres, notamment du dernier album, comme Get Lucky par exemple, qui prête pourtant son nom à la tournée mondiale, ou encore Monteleone, sans parler du toujours très attendu Why Aye Man.

PRECISION :

Concernant l'attente entre le passage de Kate Walsh en première partie et l'arrivée du groupe sur scène à 22h05.

Cette attente a été due au fait que MK et le groupe ont été bloqués à Nice depuis le milieu d'après midi par la grève des contrôleurs aériens.

Quasi contraint de devoir annuler le concert au dernier moment, le groupe obtiendra finalement in extremis une autorisation de décoller vers 19h30, d'où une arrivée au théâtre de Fourvière très tardives, sur les coups de 21h15 seulement.

Cette grève aura aussi pour conséquence d'obliger le groupe à modifier légèrement son planning serré, et à réserver en catastrophe des chambres au Sofitel de Lyon, ne pouvant redécoller pour Barcelone après le concert.

Coté setlist, celle-ci est équilibrée et réserve de belles surprises :
- Border Reiver est un très bon choix d'ouverture.
- Coyote connaît enfin son heure de gloire en Live, avec sa légendaire intro à la basse.
- Hillfarmer's Blues est un régal de nouveaux solos et de puissance.
- Marbletown crée un magnifique dialogue entre musiciens d'exception et multi-instrumentalistes d'une précision remarquable (Mike McGoldrick à la Flûte)
- Piper To The End est une coda parfaitement bouleversante.

Je ne m'attarderai pas ici sur les classiques que sont maintenant devenus What It Is, Sailing To Philadelphia, ou encore Speedway At Nazareth, toujours aussi populaires. Ni d'ailleurs sur les quelques titres de Dire Straits (Romeo And Juliet, Sultans of Swing, Telegraph Road, Brothers In Arms, So Far Away) attendus comme des Messies.

knopfler - lyon fourviere 2010

En tout cas, nous avons aimé le cadre, la setlist (toujours trop courte!), et le rythme du concert. L'essentiel pour ainsi dire.

Repost 0
Published by BRUSSET AURELIEN - dans mark knopfler et dire straits
commenter cet article
15 octobre 2009 4 15 /10 /octobre /2009 12:17

Pour les 20 ans de Fiona Monbet, violoniste de jazz surdouée et membre à part entière de ROCKAWAY, une soirée privée était organisée dans une salle parisienne que nous connaissons bien, à savoir le légendaire "Réservoir", où nous avons déjà fait plusieurs concerts, dont notre tout premier qui remonte à tout juste 3 ans.

A la demande de notre chère Fiona, souhaitant pour une fois n'être que simple spectactrice et profiter au maximum des personnes venues spécialement pour elle, nous avons revisité quelques titres de DIRE STRAITS et MARK KNOPFLER :

TUNNEL OF LOVE

WHAT IT IS

MONEY FOR NOTHING

WALK OF LIFE

BROTHERS IN ARMS

SIX BLADE KNIFE

SULTANS OF SWING

Voici quelques photos souvenirs du plaisir de se retrouver autour de nos amis et de Fiona.


ROCKAWAY AU COMPLET (De g. à d. DAVID DOUCERAIN, PASCAL BELIARD, MOI CACHANT CHRISTIAN, JEROME DUFOUR)
 JEROME DUFOUR AUX CLAVIERS ET CHRISTIAN JEANPIERRE DERRIERE SA BATTERIE
LAETITIA, NAJET ET CLEMENTINE A FOND.
MERCI A CAROLINE HASSELSWEILER POUR LES PHOTOS!

VIDEO DU FINAL DE SULTANS OF SWING:

Repost 0
Published by BRUSSET AURELIEN - dans groupe Rockaway
commenter cet article
24 janvier 2008 4 24 /01 /janvier /2008 10:43

ROCKAWAY
Joue pour
ELA

 11 mai 2008

OLYMPIA, Paris
http://www.ela-asso.com/

ROCKAWAY, la rétro :

C’est sur la scène du Palais des Sports de LYON, le 25 mars 2005, que Christian Jeanpierre, journaliste sportif à TF1, LCI et Europe1, et Aurélien Brusset, professeur d’anglais dans la capitale des Gaules, se rencontrent pour la première fois, invités par Michael Jones à participer à un événement sportif et caritatif majeur, à savoir un Foot-concert au profit de l'association Huntington Avenir. 

Christian, batteur, et Aurélien, guitariste, se retrouvent ainsi propulsés devant les milliers de spectateurs venus applaudir les plus grands artistes du moment comme Yannick Noah, Francis Cabrel, Louis Bertignac, Axel Bauer et bien d’autres. L’opération est renouvelée chaque année, donnant à ces deux hommes l’occasion de se revoir et de nourrir secrètement un rêve un peu fou, celui de monter leur propre groupe.

Ce sera chose faite en 2006, lorsqu’ils décident de louer la salle parisienne légendaire du Réservoir pour un premier concert en octobre. Le pari est risqué mais tenu ! En seulement un mois et demi tout est prêt, les auditions sont faites, les répétitions aussi, et il ne manque plus qu’à affronter un parterre de plus de 400 invités agglutinés devant eux.

Depuis le groupe a récidivé plusieurs fois, notamment au Réservoir, mais aussi au Foot-concert, où il a assuré une première partie haute en couleur et en intensité devant près 7000 personnes, ou encore à l’été 2007, à Tignes pour l’arrivée du Tour de France, lors d’un concert exceptionnel en plein air.

undefined

Présentation du groupe :
Hormis Christian à la batterie et Aurélien à la guitare lead et au chant, ROCKAWAY c’est un groupe de musiciens extrêmement talentueux, avec aux claviers Jérôme Dufour, à la basse Pascal Béliard, également guitariste émérite, à la guitare rythmique David Doucerain, et au violon une jeune prodige d'origine irlandaise, réputée meilleur espoir mondial de sa génération, Fiona Menbot.

ROCKAWAY, d’après ceux qui les ont vus sur scène :
- Bonsoir, 
de retour du Réservoir !

Il est vraiment très difficile de jouer du Mark ... toutefois notre guitariste du soir, avec son petit air de David Hallyday s'en ai vraiment bien sorti ... L'ambiance dans la salle était superbe…
Paul
 

 - Un grand groupe de reprises de Dire Straits et MK est né : Rockaway
(devinette à quoi le nom Rockaway fait-il référence ?, ceux qui ont assisté au concert n'ont pas le droit de répondre;-)
Ce n'était que leur premier concert...ça promet ! Quelle pêche. Du classique avec un enthousiasme qui faisait plaisir à voir…et puis mister michael jones au rappel.
Un grand merci à Aurélien qui est donc rajouté à la liste des meilleurs guitaristes à la knopfler et à Christian Jeanpierre...
bonne nuit, dENIS
 

 - Bonjour, 
je faisais partie des bénévoles de l'association huntington espoir mais pour le grand est et j'ai assisté au concert de vendredi soir.
Vous étiez tout simplement géniaux et les reprises de Dire Straits et les solos au top!!!!!!!!!!!
Merci pour la soirée,
Sabine

- Salut,
J'étais au foot-concert ce soir vendredi au Palais des Sports. Soirée riche en émotion et géniale. Votre groupe Rockaway m'a bluffé! Je suis un fan des Dire Straits depuis quelques années et vos reprises m'ont stupéfaites!! Christian Jeanpierre à la batterie a été génial, tu chantes super bien et Fiona la violoniste m'a laissé bouche bée!!! Quelle beauté, quel talent quel sens de la musique!!! Ca faisait longtemps que je n'avais pas entendu un son si envoûtant!!!
Merci à vous tous et continuez comme ça!
William

- Bonjour, Avant tout merci de ce Foot Concert car j’ai passé une très bonne soirée. Une 1ère partie plus que sympathique et trop courte à mon goût ! Bravo à tous les membres de RockAway!
Quant à « Sultans of Swing » avec Michael Jones, c’était tout simplement une petite merveille… Sandra
 
Naissance du projet :
Le projet naît de la générosité et du charisme jovial de Christian Jeanpierre. Son idée, louer une salle parisienne prestigieuse, ce sera l’Olympia, et organiser une très belle et grande fête associative autour de la musique de Dire Straits. Très vite Christian pense à l’association ELA, parrainée par Zinedine Zidane.
Grâce à la générosité du groupe et à la bonne volonté de nombreux partenaires, parrains, sportifs et artistes, l’événement promet d’être mémorable.

Déroulement de la soirée :
-          Un accueil et présentation.
-          Un concert unique de plus de 2 heures des tubes incontournables de la légende Dire Straits, enrichi de nombreuses surprises, joué par un groupe de reprises doué d’une énergie communicative, désireux de vous faire passer la meilleure des soirées.
-          Un entracte pendant lequel sera organisée une tombola, où de nombreux lots pourront être gagnés : entre autres des maillots dédicacés par les plus grands sportifs et chanteurs, tels que Zinédine Zidane, Didier Drogba,   Jean-Jacques Goldman, etc. et autres objets personnels cédés généreusement pour l’occasion par des invités prestigieux venus soutenir le groupe ROCKAWAY et la cause d’ELA.

Jeu SMS ELA sur EUROPE 1:
GAGNEZ VOTRE INVITATION POUR DEUX PERSONNES POUR LE CONCERT DE ROCKAWAY, LE GROUPE DE ROCK DE CHRISTIAN JEANPIERRE, DIMANCHE 11 MAI A L'OLYMPIA

Christian Jeanpierre et son groupe de rock amateur "Rockaway" donneront un concert exceptionnel au cours duquel ils reprendront les plus grands succès de Dire Straits le dimanche 11 mai a l'Olympia.

Un événement au profit de l'opération ELA, l'Association Européenne contre les leucodystrophies, dont le parrain est Zinedine Zidane. En France, ces maladies d'origine génétique qui affectent la myéline du système nerveux central, concernent cent soixante naissances par an. ELA (www.ela-asso.com) aide les familles et soutient la recherche depuis 1992.

A l'entracte, vous pourrez acquérir pour la bonne cause les maillots dédicacés de grands champions tels que Zinédine Zidane, Didier Drogba ou encore Fabien Pelous.

Pour gagner votre invitation pour deux personnes envoyez ELA par SMS au 6 11 20 du 26 avril 2008 8H00 au 6 mai 20H00

 http://www.europe1.fr/radio/jeux.jsp?idboitier=1345473

Bandes annonces:
- La radio EUROPE 1, partenaire de notre concert, diffusera le weekend du 26 et 27 avril des spots pour promouvoir ce concert.
La bande son de ce spot sera constituée d'extraits du concert de ROCKAWAY au Réservoir à  Paris, le 11 avril dernier.

Grille des programmes/1/2 heures durant lesquelles la pub passera: 
Samedi
10:30 - 11:00
11:00 - 11:30
15:00 - 15:30
16:00 - 16:30
17:30 - 18:00
 
Dimanche
10:00 - 10:30
11:30 - 12:00
15:30 - 16:00
16:30 - 17:00
17:30 - 18:00

News concernant le concert : nous sommes en mesure d'annoncer la participation exceptionnelle de deux grands noms de la musique en France:
Le guitariste et chanteur MICHAEL JONES, et GERALD DE PALMAS, auront chacun la gentillesse de rejoindre ROCKAWAY sur scène.
http://www.michael-jones.net
www.de-palmas.net

 

Repost 0
Published by BRUSSET AURELIEN - dans groupe Rockaway
commenter cet article
16 novembre 2007 5 16 /11 /novembre /2007 19:01

ROCKAWAY
HISTOIRE D'UNE NAISSANCE


A l'occasion des un an de notre premier concert au Réservoir à Paris, qui restera pour nous tous un très, très grand souvenir, je vous propose un petit retour sur cette soirée au cours de laquelle Michael Jones aura l'extrême gentillesse de nous rejoindre pour les rappels.

Michael Jones qui est en quelque sorte à l'origine du groupe, et voici pourquoi...

Je passe sur certains détails d'ordre personnel, pour arriver à janvier 2002 où tout commence pour de bon!
En effet à l'époque, je gratouille ma guitare dans ma chambre sans plus de conviction, jusqu'au jour où André, un ami inaugurant un Café près de chez moi, me propose de faire la première partie d'un pote à lui qui fait le déplacement à titre tout à fait amical. Cet ami, c'est Michael Jones! Je ne rêve pas, pour mon baptême de scène on me propose de faire la première partie de Michael Jones. Aucune hésitation, c'est oui.

Pour l'occasion nous créons mon frère et moi un un petit groupe en duo du nom de "Bruss Brothers", groupe avec lequel nous ferons quelques concerts pendant une année.

Début 2003, Séparation des "Bruss Brothers", il paraît que les groupes entre frères ça ne fonctionne pas!
Pendant cette même année, je me produis seul sur scène pour quelques concerts, dont deux concerts de charité.
Pour l'un d'entre eux, je fais à nouveau la première partie de Michael Jones en juin 2003.

En mars 2004, honorant une invitation datant de notre première rencontre, je joue avec Michael et Jacky Mascarel (pianiste/organiste de JJ Goldman) sur trois dates de leur tournée.

Mars 2005: mardi soir. Je reçois un coup de fil de Michael me demandant ce que je fais vendredi! - "Rien de spécial", réponds-je! - "Ca te dirait de venir jouer Sultans of Swing avec moi et des copains, c'est au palais des sports de Lyon, y aura Fiori, Zenatti, Yannick Noah... On organise un Foot-concert?"
Là, j'hésite un centième de seconde... "Il se fout de moi ou quoi?"
Mais ma bouche prend le pas sur la raison et sans vraiment tâtonner je réponds "oui, ça serait génial"!
Et voilà comment je me retrouve un beau jour sur une scène immense à jouer Sultans of Swing au palais des sports de Lyon avec Michael, Jacky Mascarel, Claude Lepéron et......... à la batterie un invité: le présentateur/rédacteur en chef de Téléfoot, Christian Jeanpierre.
Le contacte passe très bien car Christian est un type adorable, et point commun, c'est grand fan de Dire Straits et de Mark Knopfler.

Mai 2006: Michael rempile et me rappelle ainsi que Christian pour transformer l'essai! Cette année là nous joueons Money for Nothing.
En juin, Michael m'embauche à nouveau pour deux concerts avec son groupe et me demande de l'accompagner au prestigieux "Club Des Cents", situé dans les loges Jean Jaurès du stade Gerland de Lyon, pour un concert en duo lors d'une manifestation caritative organisée par l'association "Sport dans la Ville", et sponsorisée par le club de football de L'Olympique Lyonnais.

Chacun retourne à ses occupations, et on se téléphone de temps en temps pour prendre des nouvelles.
Un jour Christian me parle de jouer ensemble lors d'une importante réunion de famille. Petit à petit germe l'idée folle de fonder un groupe. On en discute, puis on se lance. On va essayer de se faire un concert au Réservoir à Paris à la rentrée 2006!

Les membres contactés pour former le groupe sont:
Batterie - Christian Jeanpierre
Guitare - Michael Jones 
Basse - Cyril Denis 
(bassiste de Louis Bertignac, rencontré sur le foot concert de Lyon en mai 2006) 
Guitare/ chant - Aurelien Brusset
Piano - ?

Michael et Cyril acceptent et les cds sont envoyés pour commencer à répéter une 15aine de morceaux parmi lesquels Sultans of Swing, Telegraph Road, Tunnel of Love, Money for Nothing...
Mais pour raison de prolongement de la tournée de Bertignac, Cyril devra décliner l'invitation à la dernière minute. De même, Michael n'aura pas suffisamment de temps pour répéter cette importante liste de chansons.
Cependant, nous persistons, et Christian relève le défi de trouver un pianiste, un bassiste et un guitariste pour septembre.

Je monte à Paris en Août où Christian et moi commençons à tourner quelques titres, supervisés par Brice, notre futur ingé son. Nous auditons également un premier pianiste.
Fin Août, je pars à Toulouse jouer avec Christian notre premier concert, accompagnés de Pascal, professeur de guitare à la base, mais embauché comme bassiste pour le groupe. 

Nous sommes déjà début septembre, et nos plans sont quelque peu compromis pour le mois en cours.
Nous décidons de repousser à Octobre. La date est retenue. Ce sera le 15. Les invitations sont envoyées, la machine est lancée.
Les choses se précipitent, on récupère Jérôme aux claviers grâce aux conseils d'Alexis, proche collaborateur de JJG, puis Eric à la guitare, un vieux pote de Christian vivant à Nice.

Fin septembre, nous nous réunissons deux fois, puis une autre début octobre pour mettre tout cela en place. En tout seulement trois petites répètes!
Michael nous promet d'être de la partie, et nous rejoindra finalement pour les rappels!

Voilà comment naît, ce 15 octobre 2006, le Groupe ROCKAWAY, suite à une série de concours de circonstances.
Cette belle aventure prévue pour ne durer qu'un soir à l'origine, débouche sur la constitution d'un groupe d'amis qui décident de faire durer un peu le plaisir. Depuis nous véhiculons les hymnes de Dire Straits et de Mark Knopfler. 
Nous jouerons ensuite au conservatoire de Colombes et ferons un second Réservoir pour Noël. Au Foot-concert de Lyon en mars 2007, nous jouerons même pour 7000 personnes, et pour 1500 autres le 15 juillet à Tignes, à l'arrivée du Tour de France, après un tour de chauffe effectué une semaine plus tôt à Toulouse.
En avril 2008, le Réservoir nous accueille à nouveau pour une répétition générale en public en vue de notre projet le plus fou: remplir à nous seuls l'Olympia de Paris (2500 personnes) pour l'association ELA, le 11 mai suivant. Le pari est encore une fois tenu, l'ambiance est survoltée, la salle pleine à craquer, et la soirée est une réussite exceptionnelle.
Quelle histoire!

--------------------------------------------------------------------------------------------------
Le premier concert.
15 octobre 2006,
Le Réservoir, Paris.
 COMPOSITION DU GROUPE:

batterie: Christian "little Pick" "atypique" Jeanpierre

basse et backing: Pascal Béliard

claviers et backing: Jérôme "Bagera" Dufour

guitare rythmique: Eric "pipelette" Monteil

guitare lead et chant: Aurélien Brusset   

Et

au son: "Brissou".

(Photos en couleur par Benjamin Biasuz)

SETLIST:

down to the waterline

six blade knife

money for nothing

lady writer

tunnel of love

telegraph road

solid rock

sultans of swing

so far away

brothers in arms

walk of life

what it is

going home - theme from local hero

Rappels:

sultans of swing (avec Michael Jones)

money for nothing (avec les tous les potes et Michael Jones)

------------------- 

PHOTOS 
La soirée ne pouvait pas mieux commencer. Le réservoir plein à craquer (plus de 400 personnes entassées dans cette salle qui en accueille normalement 150 à 200. Environ 250 personnes bloquées à l'entrée, et qui ne pourront pas assister au concert...

L'engouement provoqué par cette soirée nous a un peu dépassé.

Amis, famille, amateurs de Dire Straits, et autres surement, composent le public de ce soir. Et l'ambiance sera chaude, très chaude!!!

(Cette photo m'a été envoyée par Elian)

Sur scène, on a faim, très faim. Ce concert cela fait 3 semaines qu'on y pense (oui au fait, 3 semaines auparavant Rockaway n'existait pas. Jérôme - clavier, Eric - guitare et moi ne nous étions jamais rencontrés).   

Seuls Christian, Pascal et moi avions eu l'occasion de jouer une fois en trio, batterie, basse, guitare.       

Quelques trois après-midis de répétition plus tard et nous voilà propulsés sur la scène fantastique du réservoir de Paris - quelle chance inouïe!

Résultat d'un pari fou relevé par Little Pick.

La pression? Quelle pression? Vous voyez de la pression, vous?

Moi, je ne vois que du plaisir...

Une conclusion tonitruante... pour des titres forts et intenses.

De gauche à droite: moi, Christian (apparemment au top de sa forme) et Jérôme "Bagera " Dufour, notre adorable et merveilleux clavier.

Une pause pour mes doigts fatigués.  

Et maintenant, on fait quoi?!!!

Le "grand monsieur" en action. 

Ci-dessous, Christian "Little Pick" Jeanpierre, un batteur de choc!

Quelques remerciements de fin de concert. Mary (du réservoir) et Christian se disputent le micro. 

Photos noir et blanc de Michael Jones et Aurélien par Fleur Delorme).

www.michael-jones.net

http://myspace.com/michaeljonesweb

Michael et moi jouant SULTANS OF SWING lors des rappels

Le manche de la basse de Pascal, Christian, Aurélien, Michael Jones, Jérôme

 

Repost 0
Published by BRUSSET AURELIEN - dans groupe Rockaway
commenter cet article